En | Fr

Performance
View on tower, China


Performance
Action for great wall


Performance
Action for China


Human vs China dream

En Chine, un pays où elle a l’habitude de travailler, l’artiste s’est confrontée à un changement d’attitude. Pendant les débats générés par les Jeux Olympiques de Pékin, une méfiance à son encontre s’est clairement manifestée. Les réactions occidentales par rapport à la situation tibétaine, le non-respect des droits de l’homme, la censure et toutes les formes d’interdits jugés contraires aux valeurs véhiculées par l’événement, ont provoqué un malaise. Sarah Trouche a ressenti le besoin d’exacerber le droit à la libre expression, au débat, à l’échange et à la discussion. Un droit amoindrit par des pressions politiques. Elle a donc activé trois actions. Sur la muraille de Chine (Action for Great Wall – 2011), elle a déambulé nue, le corps recouvert de peinture rouge, armée de feux de détresse allumés. Le corps en mouvement alerte sur les dérives d’une société où la parole est contrainte. Devant l’opéra, elle a ouvert et fermé deux lampions de papier rouge. Les mouvements lents du corps et des lampions rappellent ceux d’une respiration irrégulière et suffocante, à l’image d’un pays où fourmillent les contradictions. Le dernier volet s’est déroulé sur la place de Tienanmen où les autorités l’ont contrainte à stopper son action. Pendant une durée déterminée, elle n’est aujourd’hui plus autorisée à entrer en Chine. Le pays évacue, par tous les moyens, tout élément venant contredire sa politique.

Mr Cheng
Conservateur Tianjin contemporary art museum

 

Video
Action for great wall


Performance
Chinese opera acte 1


Photos
Chinese opera acte 1


Videos
Action for China, Tianjin


Videos
Action for China