© 2018 by Anna L'hospital

CARCANS-MAUBUISSON

LE DOUBLE COMME PRESENCE NATURELLE

Depuis qu'elle pratique la performance, le double semble s'imposer naturelle. Si elle effectue ses premières actions artistiques seule, très vite, l'artiste devient multiple. En 2006, lors d'une performance réalisée sur le lac de Maubuisson en Gironde, elles sont trois, puis deux comme le montrent les photographies dont le point de vue privilégie une narration subjective. Si Sarah Trouche n'est plus seule ici, les trois personnages sont nus et coiffés de longs cheveux rouges ondulés identiques, donnant l'illusion de la multiplication du même personnage dans un dédoublement parfait qui crée le trouble.

On retrouve ce corps multiplié dans les photographies illustrant la performance effectuée en 2007 à la Chapelle des Petits-Augustins des beaux-arts de Paris, où de la même façon les deux personnages, véritables sculptures performatives, accusent des coiffures identiques. En 2010, la résidence à la Glasshouse de Tel Aviv donne lieu à la performance "Dead Sea" où on la retrouve nue errant dans un désert, un seau jaune qui la suit dans un complet mimétisme.

Guillaume Lasserre

Performance lac de Maubuisson

Carcans-Maubuisson, 2006