© 2018 by Anna L'hospital

ALBANIAN VIEW

TETOVO

Sans titre

France, 2012

Dessins préparatoire au stylo

14,8 cm x 10 cm

Pièce unique

Sur la peau, elle trace deux colombes faisant écho aux deux aigles présentes sur le drapeau albanais. Ensemble elles ont pris un risque (notamment celui de se faire lapider) pour dénoncer une situation inextricable.

Elle remarque la présence de ruines d'une église chrétienne située en territoire autrefois albanais. Celle-ci est vouée à disparaître suite à la construction d'un barrage, la formation d'un lac superficiel menace ce qu'il reste de l'église. Elle décide alors de pénétrer dans l'enceinte du bâtiment et de casser des oeufs sur son corps nu. Une action violente née d'une discussion avec les Albanais qui lui avaient expliqué que la situation de Tetovo est à l'image du paradoxe de l'oeuf et de la poule : lequel est apparu en premier ? Albanaise, macédoine, la ville est prise dans un conflit où l'histoire, ethnicité et nationalisme étouffent une population prise en otage."

Julie Crenn

"En République de Macédoine, elle s'intéresse à la situation ubuesque de la ville de Tetovo dont la population est majoritairement albanaise et musulmane. Conjointement à la guerre et à l'éclatement de la Yougoslavie, la République de Macédoine proclame son indépendance en 1991. Tetovo l'albanaise se retrouve insérée dans le traçage des frontières macédoines. La ville, méprisée par les Macédoniens parce qu'elle est peuplée de "traitres", est littéralement délaissée.

Les soldats engagés dans la guerre du Kosovo, aux côté de l'armée albanaise, sont considérés comme des mercenaires, des assassins, que le gouvernement macédonien contient dans une ville dont plus personne ne se souci. Leur existence est occultée, bloquée. Un isolement (sanitaire, social et politique) que l'artiste a souhaité mettre en lumière en collaborant avec une femme albanaise (Action for Tetovo - 2012).  Nue au sommet d'une montagne surplombant la ville. Sur son dos une femme, non voilée, dessine une cartographie personnelle de Tetovo, un plan symbolique marqué par la guerre et par la violence.