© 2018 by Anna L'hospital

DIDĘ

Dide est une pièce pour 8 danseurs inspirée de la tradition Gélèdé dont les cérémonies rendent hommage à la mère primordiale, Iyà Nlà. Le Gélèdé serait le tribut à payer aux pouvoirs mystiques des femmes, dont il faut se protéger et qu'il faut apaiser afin de les transformer en puissance bénéfique pour la société. Pour apaiser les "mères" comme il est coutume de les appeler, les hommes se mettent sur la tête le masque. Ce sont elles qui assurent l'ordre du monde qui détiennent tous les pouvoirs, qu'ils soient bénéfiques, comme la fertilité, ou maléfiques, comme la sorcellerie.

Didę dépasse les questions communautaires et nous invite à la rencontre sincère et franche de corps qui vont être traversé par des états, des accidents qui vont écrire une histoire singulière qui questionne le genre. Pour se présenter, pour faire état de... qui on est... Puis les corps vont devenir l'endroit où s'enchevêtrent l'intime et le politique entre l'expression des sentiments et l'incorporation des oppressions. Dans ces plis se logent les conditions sociales, les confrontations entre les traditions, les clivages identitaires et l'émancipation. Didę devient slogan et invite au partage d'une émotion pour l'égalité des genres.

SANS-TITRE

Bénin, 2018